Dès la saison prochaine, les comités provinciaux francophones seront organisés sur un modèle comparable à celui déjà existant en partie néerlandophone.
Un procureur, représentant le Parquet siègera avec les différents membres du comité provincial. Il les accompagnera dans leur décision sportive et/ou disciplinaire à l'égard
d'un club ou d'un affilié. Le Parquet défendra aussi les arbitres, ce qui est nouveau. 
 
Il aura aussi la possibilité d'aller en appel ou en évocation d'une décision prise par le comité provincial.
 
Au bout du compte, le représentant du Ministère Public donnera un avis  alors que la décision finale sera toujours prise par le comité provincial.
 
 
Voici ce qu'en dit Gaspar Navez, président de l'association des clubs francophones de football (ACFF) dans un mini entretien.