Ce genre d'événement était déjà organisé en U12-U13 mais ici, il s'agissait d'une première.
 
"Après neuf activités, l'idée était de mettre sur pied une sorte de couronnement des initiatives de la Formation Provinciale des Jeunes sous forrme de matches amicaux, sans classement et sans coupe", dit Thierry Siquet, responsable du foot élites.
 
Sans classement et sans coupe mais avec un oeil très attentif à la qualité développée dans ce genre de rendez-vous. "Car quel que soit le niveau, il y a du talent", dit Thierry Siquet. "Parmi les quatre cents joueurs présents à Tubize, j'en ai vu qui peuvent jouer en Elites. Certains d'entre eux ont d'ailleurs été repérés par des clubs de D1 ou D2, avant ou pendant cet événement, auquel Anderlecht, le Standard, Charleroi et Courtrai, entre autres, étaient présents."
 
Les meilleurs joueurs issus des différents centre de formation provinciaux seront rappelés le mercredi 16 mai pour une journée identique, avec les meilleurs joueurs néérlandophones, cette fois. Ceux qui émergeront alors seront appelés au premier entraînement de l'équipe nationale U15-U16 la saison prochaine. "Et il n'est pas rare que, parmi les late mature surtout (les plus jeunes, plus petits ou plus légers), certains soient repris régulièrement en sélection nationale", dit Thierry Siquet.
 
On l'a compris: les détections provinciales offrent aux jeunes qui ne peuvent ou ne veulent pas rejoindre immédiatement un club élites la possibilité de tout de même accomplir un parcours qui leur permettra de se confronter sans cesse à un palier supplémentaire. 
 
Retrouvez les photos de la journée U14 et de la journée U15