Il existe environ 150 terrains synthétiques en fédération Wallonie-Bruxelles.
Infrasport, qui a subsidié une grande partie de ces surfaces envisage une évaluation globale.
Si les entretiens n'ont pas été faits régulièrement, les terrains risquent bel et bien de ne plus être conformes aux normes FIFA. Ils ne seront donc plus homologués pour des compétitions officielles.
Trop de clubs délaissent encore l'aspect entretien alors qu'ils ont eu la chance d'être aidés par des deniers publics.
Afin de ne pas laisser la situation se dégrader, et même si la plupart du temps, il y a des contrats d'entretien déjà signés avec des firmes spécialisées, l'ACFF donnera un coup de pouce en multipliant les formations pour aider les clubs à utiliser efficacement toutes les machines d'entretien de ces synthétiques.
Contact : Monsieur Thomas Rodrigues Pereira, département administration via le 02/367.67.20